Conversation d'été Conversations La Femme

Conversation d’été – Elodie –

Ce matin, Elodie se confie et c’est tout à son image, sublime et fort, flou, fou, doux, cailloux,genoux, bijoux… Bonne lecture !

Que ferais-tu d’une journée à toi ?

Juste rien du tout : m’allonger et lire, oublier l’heure, les repas, les contraintes.

Elodie

Chère Elodie, où es-tu, que fais-tu, qu’entends-tu ?

Je suis dans le salon de ma maison, où les volets sont clos, il fait très chaud aujourd’hui, j’écoute ma playlist et au moment même où je t’écris c’est Beach baby de Bon Iver qui résonne, un peu mood mais j’adore me morfondre en musique.

Présentes-toi, qui es-tu ?

J’ai 40 ans, la personne que je suis actuellement est en pleine reconstruction, il est pour moi difficile de dire “qui” je suis vraiment à part en évoquant ma situation familiale qui reste le pilier de ma vie, pour le moment. Je suis la maman solo de trois enfants de onze, sept et deux ans, je suis séparée depuis deux ans du papa et je suis infirmière en congé parental pour ma dernière fille.

C’est l’été ! Qu’évoque cette saison pour toi ? As-tu toujours ressenti cela ? 

Cette saison est rythmée selon mon mode de vie actuel, un coup je le vois à travers les yeux de mes enfants, leur peau brunie par le soleil, leurs tâches de rousseurs, leurs rires, les glaces tous les jours, les dents qu’on oublie de laver, puis leur absence et le vide qu’elle crée. Cette saison me rend souvent nostalgique, ce n’est pas ma préférée, je l’ai longtemps appréciée, maintenant que tout est derrière moi, c’est plus difficile. C’est une saison où les familles unies se retrouvent, où mes amis, chers à mon coeur, partent en vacances, je me sens souvent seule à cette période, juste spectatrice, où je me morfonds peut-être un peu trop.

En été, le moment du jour que tu préfères ?

Le matin quand je me lève, qu’il fait encore frais, j’adore aller voir mon jardin, soit avec ma fille de deux ans très attentive aux petits chants des oiseaux ou alors seule, voir ce qui a poussé en une nuit, on ne sait jamais haha !

Raconte-moi ton quotidien en été, tes petites habitudes estivales, en quelques mots ..

Quand je suis seule sans mes enfants, je débute souvent la journée par un thé Tchaï, un petit-déjeuner assez copieux, dans mon lit, la fenêtre ouverte. Je lis souvent un livre ou une BD, avec le chant des tourterelles. Ma journée se fait souvent en musique, je lis beaucoup, je prends des nouvelles de l’amoureux quand on ne se voit pas et de mes amies, je m’occupe de ma maison, organise mes futures journées avec mes enfants. J’aime manger des assiettes très simples, avec ou sans les légumes de mon jardin. Je n’aime pas cuisiner juste pour moi, et j’adore remplacer le repas de midi qui se fait souvent à seize par un goûter. Je dessine parfois, par périodes.

De quelle manière « cherches » tu à te sentir bien, à aller mieux, à être heureuse ?

En allant chercher mes enfants, en écoutant de la musique où j’aime me perdre, en allant voir mon amoureux, quand j’arrive à faire une photo qui me parle et qui raconte quelque chose.

Parle-nous de ta féminité … C’est quoi pour toi, être une Femme ?

J’ai toujours été sensible à ce que les gens mettent derrière notre statut de “femmes”, notre rôle de mère est souvent trop omniprésent, on ne se définit plus femme mais “mère”, c’est fou le nombre de statut sur Instagram qui commencent par “mum of …” je trouve ça tellement dommage !

Lors de ma première grossesse je me suis sentie tellement féminine et belle, j’avais vingt-neuf ans, je portais des robes, il m’arrivait de ne pas mettre de soutien-gorge en sortant dans la rue, je me suis sentie libre et “légère”..

J’ai toujours voulu me faire plaisir, pendant très longtemps j’ai été fan de shopping, de fringues, ma féminité passait à travers mes goûts vestimentaires, et je ne le regrette pas, je n’assumais pas tellement mon corps plus jeune et je le regrette tellement maintenant que j’ai un corps de femme ayant eu trois grossesses !

Maintenant ma féminité je l’a redécouvre depuis deux ans, et je la trouve plus complexe mais plus libre. Mon identité de femme en a pris en sacré coup lors de ma séparation, je ne pensais pas être aussi fragile et vulnérable, mais je découvre ma vraie identité, comme si l’ado en manque d’assurance que j’ai été il y a vingt ans prenait enfin son envol dans un corps de femme de quarante ans un peu marqué.

J’aime vibrer dans les bras d’un homme, j’aime me sentir belle à travers ses yeux, je me sens encore dépendante de cela pour le moment, finalement je suis moins libre qu’avant car je n’arrive plus à être belle pour moi, mais j’accorde cela plus à des futilités de passage, je sais que rien n’est figé et que les choses évolueront.

La féminité et se sentir femme sont deux choses très différentes. Etre une femme, c’est ne dépendre d’aucune entité (statut social, maternité, statut familial, statut “amoureux”, genre), c’est agir pour soi, c’est briller d’abord par nos actions et sensibilité et non par notre corps et ce que l’on en fait, c’est être libre !

Quels sont tes modèles, tes inspirations féminines ? Comment les rencontres-tu ?

J’admire les musiciennes, les femmes artistes, les femmes habitées, les femmes qui créent, vibrent et donnent la vie autrement que par leur corps. Mes modèles féminins évoluent beaucoup mais quelques uns restent comme Bjôrk, Chan Marshall, Feist puis en ce moment dans le mouvement Girl power comme Soko, Courtney Barnett. Vivian Maier et Francesca Woodman, deux femmes photographes remarquables.

Cette année, j’ai lu pour la première fois Une chambre à soi de Virginia Woolf, j’ai été sidérée par son côté avant-gardiste, et tellement touchée de le lire à ce moment de ma vie où il a resonné en moi de manière évidente ! Tout ce qui me choque depuis tellement d’année en moi je l’ai retrouvé en elle

La Solitude…est-ce un moment recherché, attendu ou au contraire, subi pour toi ?

Pour l’instant je la subis plutôt que je ne l’apprécie…

Qu’évoque pour toi le féminin « sauvage » ?

Une certaine liberté de vivre sa féminité en cassant les codes de celle-ci justement, en étant libre de choisir sa propre féminité sans suivre les exigences de notre société.

A quels moments de ta vie t’es tu sentie libre et légère ?

Pendant mes grossesses, bizzaremment, et après mes accouchements. Ce sont souvent des moments brefs, parfois éphémères comme un arc en ciel dans un ciel orageux. Quand je dépose mes enfants à l’école, après la course du matin..

As-tu déjà dansé sous une pluie d’orage ?

Non jamais, je n’aime pas beaucoup ça …la pluie.

Que ferais-tu d’une journée à toi ?

Juste rien du tout : m’allonger et lire, oublier l’heure, les repas, les contraintes.

Et juste une heure ?

Appeller une amie

Quelle est ta manière de prendre du temps pour toi ? As-tu un rituel qui te fait du bien ?

me faire du thé, m’occuper de mes cheveux, de mes plantes, de mon jardin. Bouger quelques objets dans ma maison pour apporter un peu de renouveau.

Réussis- tu à combiner tes rôles de Femme Mère Épouse Amie ? Comment y arrives-tu ?

Depuis deux ans, je suis un peu plus légère avec le rôle d’épouse en moins. Mon statut de parent solo complique un petit peu ce travail en “réseau”, celui de combiner et de satisfaire tous ces rôles. J’aimerais que tous ces rôles n’en soient plus qu’un finalement, qu’on se sente femme et mère à la fois. J’essaie de me détacher de mon rôle de mère qui a tendance à empiéter sur le reste, me dire que la femme que je suis a aidé à être la mère que je suis devenue.

As-tu dans ton chez-toi, une chambre à toi, c’est à dire, un petit endroit rien qu’à toi pour rêver, réfléchir, te reposer, écrire, dessiner, créer ? Que représente cette pièce pour toi ?

J’en ai plusieurs, un coin bureau prévu et aménagé pour mes créations (qui n’est encore pas abouti), ma chambre avec le tiroir de mon chevet où je range mon journal …mais ça reste difficile avec trois enfants qui ont tendance à investir toutes les pièces de la maison..

Cultives tu un jardin ? un petit bout de balcon ? qu’y fais-tu pousser ? Que ressens-tu quand ça pousse?

Oui ! J’ai un grand jardin avec un coin potager. Depuis deux ans, j’ai planté beaucoup d’arbres (eucalyptus, magnolias, ginkgo, bambous, érable) qui verront grandir mes enfants et que nous verrons pousser conjointement, je suis en admiration aussi devant les plantes grimpantes et retombantes comme la passiflore, le jasmin, la volubilis, la glycine, chèvrefeuille que j’ai plantés. Je rêve de cottage anglais mais avec un côté sauvage et fou fou.

Un petit potager avec des tomates, courgettes, choux, potimarron.

J’ai aussi beaucoup de plantes intérieures. J’aime bouturer, faire germer, créer et donner la vie autrement, je me sens un peu la maman de toutes ces plantes.

Thé ou café ? Thé, indéniablement

Lève-tôt ou couche-tard ? Petites nuits donc les deux

Le coin des p’tits préférés

  • ton produit de beauté préféré ? Un crayon pour mettre en valeur mes yeux
  • tes collants préférés ? J’en mets très peu
  • ta crême préférée ?  le démaquillant que je fais moi-même
  • Ton thé préféré ? Tchaï
  • ton film ( ou série) préféré(e) ? J’en ai tellement, impossible de choisir depuis toutes ces années, mais récemment les deux dernières séries que j’ai aimé : “Valéria” qui m’a fait rire et me sentir bien, et The Handmaid’s Tale : La Servante Ecarlate .
  • ton stylo préféré ? Mon stylo 4 couleurs rose/violet/orange/jaune
  • ton resto préféré ? Aucun, j’y vais très peu
  • ta librairie préférée ? la bibliothèque à côté de chez moi
  • ton poème préféré ? Je sais pas, peut être celui qu’un homme avait écrit après avoir rompu avec moi
  • ton « au choix » préféré ? Ramblin’ (Wo)man de Cat power (la chanson qui me fait vibrer et me sentir belle de l’intérieur, qui me fait danser, qui me fait fermer les yeux avec le sourire aux lèvres…)
  • ton livre sur la/les femme(s), et la féminité préféré ? Le secret des femmes de Elisa Brune, que je n’ai pas encore terminé. Passionnant !

Aux beaux jours, quel est l’accessoire ou le vêtement qui te fait te sentir belle ?

Un petit chemisier blanc dans un mini short en jean noir.

Comment s’exprime ta créativité ?

Par la photo depuis très longtemps , le dessin parfois, le jardinage très souvent.

Qu’est-ce qui t’inspires ?

La nature, les gens, la vie dans tous ses travers.

Le coin des p’tits secrets de Reines

Une recette de saison adorée ? Une assiette de tomates/mozzarela di buffala/pignons/graines germées/mangue, huile d’olive/vinaigre balsamique avec un morceau de pain

Un secret de femme que tu souhaites confier, transmettre à d’autres femmes ? Rester soi à tout prix, s’accepter en partie à son rythme sans pression, c’est parfois long, prendre conscience de ses propres valeurs et envies sans suivre aucun mouvement.

Quand rien ne va, prends-tu extrêmement soin de toi ? Oui, je pense.

Comment vis-tu le temps qui passe, le fait de prendre de l’âge, de changer physiquement ? As-tu une recette de jeunesse ?

Je le vis de plus en plus mal, justement, c’est horrible ! J’ai beaucoup de chance de paraître plus jeune que mon âge, il paraît. Mais j’ai peur de devenir aigrie en voyant la jeunesse débarquer et m’éloigner de plus en plus de la mienne…

Dans ta vie, y a t-il une chose que tu rêves de faire, mais que tu ne fais pas ? Quelle est cette chose ? Qu’est ce qui t’empêche de le faire ?

Un jour, il n’y a pas longtemps, on m’a demandé si j’avais un ou des rêves, et je me suis surprise à chercher, farfouiller tout au fond de moi. J’ai réalisé que je n’en avais pas , ou plus ! Je le vis plutôt bien .

Une question que tu poserais , toi, à une autre femme dans une Conversation de Saison ?

Quelle est la chanson qui te fait vibrer et te sentir belle de l’intérieur, qui te fait danser, qui te fait fermer les yeux avec le sourire aux lèvres ? 

Partages-nous ta citation ( ou tes !) préférée(s) : Je n’en ai pas.

Merci Elodie pour ta Confiance et tes Confidences, c’est très doux, plein de force, d’attente et de poésie. Tes photos sont sublimes, je te souhaite le plus beau jardin anglais fou-flou qui soit, de longues heures de lecture dans le chant des oiseaux, un amour magnifique. Baisers. Cenina.

Merci à toi d’avoir pensé à moi et à la femme que je dégage derrière mes photos ! Elodie.

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *