Conversation d'été Conversations La Femme

Conversation d’été – G. –


– G. –

Si vous pensez que l’aventure est dangereuse, essayez la routine…elle est mortelle !

Paulo Coelho

Chère G., où es-tu, que fais-tu, qu’entends-tu ?

Chère Cénina, je suis dans MON coin, c’est-à-dire sur la méridienne à l’angle de mon canapé, les jambes allongées, couvertes par un plaid tout doux (et oui même en plein été !). Je suis à côté de l’homme de ma vie, M., qui regarde « Le cerveau » à la télévision (j’adore les vieux films !) et je zieute d’un œil Jean-Paul Belmondo et Bourvil. Je suis avec ma tablette (ma compagne de tous les soirs !) et je me concentre pour écrire ma « prose ». J’entends la télévision avec la voix nasillarde de Bourvil et mon fils ainé qui joue en ligne avec ses amis.

Présentes-toi, qui es-tu ?

Je m’appelle G, j’aurai 48 ans dans quelques mois, je ne suis pas mariée (et ne l’ai jamais été à mon plus grand regret !), je suis maman de trois « grands » garçons (pour mon plus grand bonheur !) qui me font tourner en bourrique mais que j’aime plus que tout. Je vis avec M., l’homme de ma vie, qui est l’homme le plus attentionné et gentil que je connaisse (malgré son petit caractère bien trempé). Je travaille pour une mutuelle d’assurances depuis plus de 24 ans, et j’adore mon job (la plupart du temps !). Je suis autoritaire, généreuse, indépendante et directive (plutôt à la maison), et autonome, rigoureuse, et organisée (plutôt au travail). J’aime ma famille, mes amis, l’été, ma nouvelle voiture et la vie, je déteste la routine et faire à manger (car je ne suis pas du tout créative et je n’ai jamais d’idée de repas…)

C’est l’été ! Qu’évoque cette saison pour toi ? As-tu toujours ressenti cela ?

L’été est ma saison préférée. J’adore le soleil qui me revigore, me donne un teint hâlé, me réchauffe le corps et le cœur. J’aime l’été parce que ce sont les vacances, les sorties, les barbecues entre amis, les apéros en terrasse, le rosé bien frais, les jours plus longs (on dirait qu’une journée fait plus de 24 heures, on a le temps, et l’impression de faire plus de choses). J’ai toujours aimé l’été d’aussi loin que je me souvienne… C’est toujours durant cette saison, lorsque j’étais jeune, que j’ai fait les quatre-cents coups !

De quelle manière « cherches » tu à te sentir bien, à aller mieux, à être heureuse ?

Je cherche à me sentir bien en essayant de faire les choses sans contrainte, en cherchant le côté positif à chaque fois (même si ce n’est pas toujours facile !). Je vais « mieux » quand je réalise une chose qui me tient à cœur, quand j’ose, quand je suis fière de ce que j’ai accompli, quand je suis soutenue et encouragée dans mes choix, mes actes, mes désirs. Je suis heureuse quand je suis apaisée, que je ne réfléchis pas trop et que je fais des choses simples (un repas au restaurant, un apéritif entre amis, un barbecue en famille…).

Parle-nous de ta féminité … C’est quoi pour toi, être une Femme ?

Pour moi être une femme c’est pouvoir allier la féminité, la maternité, l’indépendance et la sexualité. Je suis féminine car je suis coquette, j’aime me maquiller, bien m’habiller, j’aime plaire. Je suis maternelle car bien que farouche défenseuse de la débrouillardise et de l’autonomie, que je leur inculque, je serai toujours présente pour mes enfants. Je suis indépendante car depuis toute petite je sais que je ne peux compter que sur moi-même pour avancer dans la vie. Et enfin, pour être une femme accomplie, je pense qu’il faut être sexuellement épanouie, avoir connu et connaître le plaisir et la plénitude de l’orgasme.

Et la solitude ? est-ce un moment recherché, attendu ou au contraire, subi pour toi ?

La solitude ne me fait pas peur car je sais que je ne la vis pas au quotidien, ni ne la subis. Elle est ponctuelle et m’apaise quand elle me « tombe » dessus inopinément. Je profite de ces moments là pour lire, dormir, me reposer, réfléchir, m’allonger au soleil, m’évader…

Qu’évoque pour toi le féminin « sauvage » ?

Le féminin « sauvage » est pour moi une façon de renouer avec sa nature profondément féminine, sa liberté. C’est la femme qui se moque des convenances, des règles, des conventions. Celle qui est libre de décider de sa vie, et de son avenir. Celle qui accepte d’être critiquée, jalousée car elle s’est affranchie du regard des autres.

A quels moments de ta vie t’es tu sentie libre et légère ?

Je me suis sentie libre et légère en dévalant les pistes de ski à toute vitesse, en écoutant la musique le son à fond ou en regardant, allongée dans un champs, les nuages poussés par le vent.

As-tu déjà dansé sous une pluie d’orage ?

Je n’ai jamais dansé sous une pluie d’orage car j’aurais trop peur de prendre la foudre (au sens propre car au sens figuré certains diraient que c’est déjà fait!).

Que ferais-tu d’une journée à toi ?

Une journée rien qu’à moi ! Mais comment est-ce possible ? Ca existerait dans un futur proche ? Oui pourquoi pas si je le souhaite vraiment… Que ferais-je ? Et bien je pense que je ne ferais rien d’exceptionnel. Je me lèverais tard (car je me serais couchée tard pour pouvoir lire), je déjeunerais sur ma terrasse au soleil. Ensuite j’irais courir, faire un tour de vélo ou me promener. Puis je m’allongerais au soleil sur ma terrasse en écoutant de la musique, ou en lisant un livre, ou en jouant sur ma tablette (et oui, je joue quotidiennement mais à un seul jeu). Je mangerais probablement sur le pouce (je n’aime pas cuisiner) et recommencerais à lire. Le soir, j’irais boire un verre de rosé avec ma copine ou me faire une toile.

Et juste une heure ?

Une heure rien qu’à moi…je m’allonge sur mon canapé, dans MON coin et je lis, je lis, je lis, je lis….

Quelle est ta manière de prendre du temps pour toi ? As-tu un rituel qui te fait du bien et que tu acceptes de partager ?

Je ne sais pas trop prendre le temps (et encore moins pour moi !), j’ai l’impression de vivre à cent à l’heure tout le temps. Je m’impose tout de même quelques petits plaisirs qui remontent le moral, comme aller chez le coiffeur tous les mois, aller au cinéma régulièrement, flâner au marché, faire les magasins (mais pas en ville, dans mon village des montagnes ou en vacances). Mais ce que j’aime par-dessus tout, c’est mon « rituel café » du week-end, quand le matin, nous allons, mon compagnon et moi, boire un café en terrasse d’un bar, au soleil, durant une heure ou plus, tous les deux ou avec des amis, à discuter de tout et de rien, à refaire le monde, à profiter de la vie et de ces moments de tranquillité.

Réussis- tu à combiner tes rôles de Femme Mère Épouse Amie ? Comment t’organises-tu ?

Je concilie tous mes « rôles » sans vraiment m’organiser. Je suis femme au quotidien et tout le temps, puis par moment je suis la mère qui doit gérer ses enfants et organiser leur quotidien. Je suis la compagne surtout le soir et le week-end et je suis l’amie quand on a besoin de moi ou que j’ai besoin « d’elles » (d’ailes aussi d’ailleurs !!). J’ai des amies que je vois régulièrement et à qui je dis beaucoup de choses (mais pas tout car il faut savoir cultiver son jardin secret).

En été, quel est ton moment préféré de la journée ?

En été, mon moment préféré de la journée varie selon que je travaille ou non. Si je travaille, mon moment préféré est le soir vers 19h lorsque je bois un petit verre de rosé en terrasse au soleil, et que la journée n’est pas encore terminée et qu’il reste du temps pour apprécier la vie. Si je ne travaille pas, mon moment préféré c’est le café du matin, en terrasse d’un bar ou chez moi (avec le chant des oiseaux), à profiter du soleil, de la nature et de la vie.

As-tu dans ton chez-toi, une chambre à toi, c’est à dire, un petit endroit rien qu’à toi pour rêver, réfléchir, te reposer, écrire, dessiner, créer ? Que représente cette pièce pour toi ?

J’ai un bureau pour télétravailler mais ce n’est pas spécialement mon endroit à moi. Je n’ai pas spécialement besoin de « m’enfermer » dans une bulle car je ne suis absolument pas créative. J’aime simplement me mettre dans ma « bulle de lecture », dans mon lit ou sur mon canapé ou dans un transat sur ma terrasse ou n’importe où pour passer le temps et décompresser car je lis sur mon téléphone, ma tablette, ma liseuse. C’est vital pour moi de me « couper du monde » et de m’évader dans une lecture.

Cultives tu un jardin ? un petit bout de balcon ? qu’y fais-tu pousser ? Que ressens-tu quand ça pousse ?

Je n’ai pas la main verte et ai toujours eu une relation un peu timorée avec la nature car je suis allergique au pollen et graminées, mais j’ai tout de même un petit jardin. Je ne m’en occupe pas mais j’aime aller cueillir les légumes frais qui y poussent (salade, ciboulette, blettes, tomates, courges, courgettes…).

Thé ou café ?

Les deux, thé le matin au petit-déjeuner et café dans la matinée et après le déjeuner.

Lève-tôt ou couche-tard ?

Couche-tard si je peux me lever tard (donc le week-end et en vacances) mais par contrainte la semaine lève-tôt 

Le coin des p’tits préférés

Aux beaux jours, quel est l’accessoire ou le vêtement qui te fait te sentir belle ?

une robe légère

Comment s’exprime ta créativité ?

Je n’en ai aucune donc elle ne s’exprime pas 

Qu’est-ce qui t’inspires ?

Le silence

Le coin des p’tits secrets de Reines

  • Acceptes-tu de partager une recette d’été adorée La ratatouille au four : couper en cube 3 courgettes, 3 tomates, 3 aubergines, dans un plat, mettre du thym, du romarin, arroser abondamment d’huile d’olive. Couvrir le plat d’un papier d’aluminium et mettre au four pendant 60 à 80 minutes à 180° (thermostat 6). Les légumes sont caramélisés, c’est un délice !
  • As-tu un secret de femme que tu souhaites confier, transmettre à d’autres femmes ? oui, je souhaite partager mon expérience de l’allaitement qui m’a comblée au-delà de mes espérances. Donc même si c’est un choix très personnel, j’invite vivement toutes les mamans à vivre ça et à essayer. Personnellement, j’ai allaité durant 8 mois chacun de mes enfants et aujourd’hui je n’ai toujours pas réussi à faire « le deuil » de cette merveilleuse expérience.
  • Quand rien ne va, prends-tu extrêmement soin de toi ? – Si oui, de quelle façon le fais-tu ? Quand rien ne va, j’ai envie d’être seule, de m’isoler pour pleurer (sans que l’on me voit), pour lire, pour dormir, pour réfléchir et je n’aime pas qu’on vienne me déranger.
  • Comment vis-tu le temps qui passe, le fait de prendre de l’âge, de changer physiquement ? As-tu une recette de jeunesse que tu acceptes de partager ? Le temps qui passe ne me fait pas peur. Je remarque mes rides et mon changement d’apparence mais hormis mes kilos en trop qui me « pèsent », le poids des ans n’est pas une crainte. Je ne fais rien de particulier, je n’ai pas de recette de jeunesse, c’est dans la tête !

******

  • Une question que tu poserais, toi, à une autre femme dans une Conversation de Saison ? Quelle a été ta plus belle expérience en tant que femme, en tant que maman et en tant que conjointe ?

Partages-nous ta citation ( ou tes !) préférée(s)

Carpe diem (quam minimum credula postero) – cueille le jour présent sans te soucier du lendemain –

Horace
Odes, I, 11

Tu ne quaesieris, scire nefas, quem mihi, quem tibi
finem di dederint, Leuconoe, nec Babylonios
temptaris numeros. ut melius, quidquid erit, pati.
seu pluris hiemes seu tribuit Iuppiter ultimam,
quae nunc oppositis debilitat pumicibus mare
Tyrrhenum. Sapias, vina liques et spatio brevi
spem longam reseces. dum loquimur, fugerit invida
aetas: carpe diem, quam minimum credula postero.
Ne cherche pas à connaître, il est défendu de le savoir, quelle destinée nous ont faite les Dieux, à toi et à moi, ô Leuconoé ; et n’interroge pas les Nombres Babyloniens. Combien le mieux est de se résigner, quoi qu’il arrive ! Que Jupiter t’accorde plusieurs hivers, ou que celui-ci soit le dernier, qui heurte maintenant la mer Tyrrhénienne contre les rochers immuables, sois sage, filtre tes vins et mesure tes longues espérances à la brièveté de la vie. Pendant que nous parlons, le temps jaloux s’enfuit.
Cueille le jour, et ne crois pas au lendemain.

Si vous pensez que l’aventure est dangereuse, essayez la routine…elle est mortelle !

Paulo Coelho

Merci G. pour tout. Quelle femme ! quelles photos ! Et toute la générosité en toi ! Je t’embrasse ! J’ai adoré ce portrait de toi..

Cenina.

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *